Montréal : je me souviens

« Je me souviens » est la devise de la ville de Montréal qui se trouve sur toutes les plaques d’immatriculations. Montréal était la dernière étape de mon voyage et j’étais un peu nostalgique à ce moment là. Alors « Je me souviens » à une résonance particulière pour moi. Voici ce dont je me souviens de Montréal !!

J’écris cet article plusieurs mois après alors tout n’est pas frais dans mon esprit mais l’avantage c’est que je me souviens de ce qui a été le plus marquant pour moi.

Une ville où il fait bon vivre

Une chose frappante pour moi à Montréal a été l’état d’esprit des habitants. Des gens toujours très optimistes qui paraissaient être plutôt heureux. Je suis resté seulement 8 jours à Montréal mais j’ai tout de suite senti le contraste en revenant à Paris ensuite. Même au travail les Montréalais ne font pas la gueule et sont polis. Ils ont l’air content de vivre leur vie tout simplement.

Montréal : je me souviens

Montréal est la deuxième plus grosse ville du Canada après Toronto mais on ne ressent pas le stress des grosses villes. Il y a de nombreux parcs et espaces verts. Ces parcs sont très fréquentés par les habitants. J’ai pas mal discuté avec un Brésilien qui travaillait dans mon auberge et qui vivait à Montréal depuis 1 an. Je lui ai dis que j’étais étonné de voir autant de monde dans les parcs en semaine alors que les gens travaillent. Il m’a dit qu’ici les gens aimaient avoir leur temps libre et qu’ils pouvaient quitter le travail vers 16h/17h. C’est quelque chose de très spécifique au Quebec.

Montréal : je me souviens

Les gens font beaucoup de sports que je qualifierais « d’équilibre ». En effet, ils marchent sur les mains, ils font du yoga, ils jonglent, marchent sur une corde entre deux arbres… Il y a quelque chose de très naturel chez eux et je pense que c’est lié à la culture Canadienne. Un territoire vaste avec finalement peu d’habitant.

Un bout de France en Amérique

Montréal est une ville de plus de 3 millions d’habitants mais il y a très peu de pauvreté et de criminalité. C’est pourtant une ville très cosmopolite qui parlent aussi bien le Français que l’Anglais. Une particularité due à la région où se trouve Montréal, le Québec ! Un petit bout de France en Amérique. Et les habitants sont très fiers de leurs racines Françaises. Ils sont d’ailleurs presque plus Français que nous parfois. Par exemple au Québec on ne dit pas une impasse mais un « cul-de-sac » (écrit sur les panneaux dans la rue). On ne dit pas un smartphone mais un « téléphone intelligent ». On ne dit pas des chips mais des « croustilles ». Et c’est comme ça pour de nombreux mots.

Montréal : je me souviens

Ce qui frappent les touristes Français à Montréal c’est cette impression d’être en France sans y être. D’un côté tout est écrit en Français et on entend parler Français (avec un bon accent certes ^^), et d’un autre côté l’architecture, le style vestimentaire et les 4×4 sont plutôt Etats-uniens.

Se balader dans Montréal

Dans chaque ville que je visite je marche beaucoup et ce fut encore le cas à Montréal.  La ville est à taille humaine. Mis à part quelques buildings dans le centre on est loin de New-York que je venais de quitter. Parmi les quartiers que j’ai visité je retiens 4 lieux principalement :

Le quartier Chinois

Ce quartier est comparable au quartier Chinois de San Francisco je trouve. Le quartier n’est pas immense comme celui de New-York mais il y a une vraie atmosphère Asiatique. Les grandes portes qui marquent l’entrée dans le quartier Chinois, les enseignes toutes écrites en Chinois et les habitants évidement nous plongent dans une autre ambiance par rapport au reste de la ville.

Montréal : je me souviens

Je vous conseille le quartier Chinois si vous voulez manger quelque chose de sympa sans vous ruiner. J’y ai mangé un excellent Ramen. Un plat très connu par les fans de manga. Mais ce plat n’est pas Japonais car il a été plus ou moins « volé » au Chinois pendant la guerre entre leurs deux pays. On ne trouve pas ce genre de plat en France alors j’en ai profité pour goûter au ramen pour la première fois en étant à Montréal. Lorsque j’étais à Miami deux Français de mon auberge (dont un qui venait de passer 1 an à Montréal) m’avaient conseillé ce plat.

Montréal : je me souviens

Le vieux Montréal

Le quartier historique est logiquement le premier quartier de la ville fondé par les colons Français, dont le célèbre explorateur Jacques Cartier qui donna au Canada son nom de Canada. Les rues sont pavées et les bâtiments en pierre.

Montréal : je me souviens

C’est ici que l’on trouve le plus de touristes donc les prix des restaurants sont plus élevés. Mais c’est un bon endroit pour goûter à la « Poutine », la spécialité culinaire Québécoise. Il s’agit de frittes avec une sauce et du fromage qui à le même goût que l’aligot. Personnellement j’ai trouvé que ce n’était pas « ouf » pour LA spécialité du Québec. Et des Français de mon auberge avec lesquels j’ai sympathisé étaient franchement déçu gastronomiquement parlant. Mais en voyage c’est quelque chose auquel il faut s’habituer je pense. Il y a une grande culture gastronomique en France mais ce n’est pas le cas en Amérique, que ce soit au nord ou au sud. Alors on peut toujours trouver des restaurants de toutes sortes (chinois, italien, Japonais etc…) mais les spécialités locales sont plus rares.

Montréal : je me souviens

Le Mont Royal

C’est la montagne derrière la ville d’où Montréal tire son nom. Le parc est immense. C’est un endroit parfait pour se balader quand il est beau et pour se sentir en dehors de la ville. Pour avoir une belle vue sur Montréal il faut se rendre au chalet du Mont Royal où l’on peut aussi croiser des ratons laveurs.

Montréal : je me souviens

Montréal : je me souviens

Le jardin des écluses

Il n’y a rien d’exceptionnel à cet endroit en fait mais ça m’a marqué. J’ai eu l’impression que c’était un lieu où les gens venaient pour être au calme. Il ne s’agit pourtant pas d’un vrai jardin mais seulement d’un espace vert avec des écluses. Des gens y font du yoga quand d’autres ont l’air plongé dans leurs pensées en regardant l’eau du canal s’écouler. Mais ce qui m’a surtout marqué avec cet endroit c’est l’immense usine abandonnée juste à côté. ça fait un peu penser aux films apocalyptiques où la civilisation à disparue mais que des vestiges demeurent. En tout cas il y a un « truc spécial » ici.

Montréal : je me souviens

D’ailleurs à la télé j’ai aperçu un clip de la chanteuse Québécoise Coeur de pirate et j’ai reconnu ce lieu avec l’usine abandonnée. Comme quoi je ne suis pas le seul à avoir senti un « truc » avec cet endroit.

 

En me baladant dans Montréal il y a deux autres choses que j’ai remarqué. Il y a beaucoup de street art dans la ville. Il y a même un quartier particulier près de l’université vraiment sympa pour ceux qui aime le street art.

Montréal : je me souviens

La seconde choses c’est qu’il y a énormément de travaux dans toute la ville. Cela s’explique par le fait qu’il fait trop froid 8 mois sur 12 pour que les ouvriers travaillent sur certains chantiers. Donc la plupart des grands travaux se font principalement l’été. Et puisque l’hivers est glacial le gel oblige à rénover les routes quand les températures remontent.

Montréal : je me souviens

Les Tam Tams du Mont Royal

Tam-Tams est le nom d’un rassemblement de percussionnistes en bas du Mont Royal, au pied du monument à Sir George-Étienne Cartier. Des musiciens font du tam tams, des gens dansent et c’est la fête. Une ambiance très conviviale. On m’a dit que les Tam Tams c’était tous les dimanches mais il y a sûrement nettement moins de monde en hivers. J’ai eu la chance d’y être quand il faisait beau.

Montréal : je me souviens

Pas très loin du monument se trouvent de grandes pelouses sur lesquelles les Montréalais se posent pour être entre amis et en famille mais il y a surtout des jeunes. Les gens font un peu de frisbee, picnic, jouent aux cartes et boivent un peu d’alcool.

Montréal : je me souviens

Mais il y a un autre spectacle qui a retenu mon attention. Chaque dimanche on peut aussi assister a une bataille médiévale. Adultes ou enfants une trentaines d’individus s’affrontent épée à la main. Et pour eux ce n’est pas juste un jeu, c’est sérieux ! Il y a des règles de combat et les combattants sont à fond dans leur rôle de chevalier. J’ai trouvé ça vraiment sympa.

Montréal : je me souviens

Je vous recommande donc fortement de faire un tour à Tam Tams. Un évènement idéal pour faire le plein de bonne humeur. A l’image de la ville de Montréal… Je me souviens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s