Los Angeles : Le début de mon aventure « Américaine »

Los Angeles, Venice Beach, Santa Monica, Hollywood… Un show à l’Américaine à chaque instant !
J’ai quitté le Pérou pour Los Angeles. Retour en occident après 7 mois en Amérique du Sud. Et quel contraste entre le Pérou, un des pays les plus pauvres du monde, et les États-Unis, la première puissance mondiale. Une puissance en déclin économique certes mais qui reste le pays le plus développé.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

Les États-Unis c’est le show à tous les instants. J’ai commencé à m’en rendre compte dans l’aéroport de Fort Lauderdale près de Miami pendant une escale de 15 heures. Toute la journée j’ai vu une femme aborder les gens pour les sensibiliser à Jésus pour qu’il « entre dans leur coeur » et prier pour eux. J’y ai eu le droit moi aussi ! Je suis arrivé à Los Angeles vers 1h30 du matin. J’étais super bien situé en plein Venice Beach. Le lendemain matin je suis parti à la découverte de la ville.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine
Venice Beach

Los Angeles : Le début de mon aventure AméricaineVenice Beach… L’ambiance y est top ! Un spectacle de rue d’un côté, un chanteur de l’autre. Des gens au physique parfait ou non qui courent, font du roller ou du vélo sous les palmiers tout le long de la plage. La salle de musculation à ciel ouvert où l’on vient s’exhiber… Bah oui c’est de l’exhibe sinon pourquoi tu ne vas pas dans une salle de musculation classique mec ? 😉 Court de tennis, squatch, skate park et le terrain de basketball… Un de mes endroits préférés de Venice Beach. Du rap weast cost dans le poste et les mecs qui jouent au basket. L’ambiance est typique, j’aime le rap et l’atmosphère me plait beaucoup evidement.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

En me baladant le long de la côte vers la baie de Santa Monica on trouve des snacks pour goûter à la mal-Los Angeles : Le début de mon aventure Américainebouffe Américaine, des boutiques de percings, tatouages, massage et les smoke shops qui ont « fleuris » ces dernières années en Californie depuis la dépénalisation du cannabis. C’est aujourd’hui quasiment légal et ce n’est qu’une question de temps pour que ça le soit totalement. On le comprend très vite en parcourant les rues de Los Angeles. Car dans toutes la ville on trouve des smoke shops vendant tous les accessoires nécessaires à la consommation. Il y a même des médecins d’un genre particulier. Les « Green doctor » il y en a plein le long de Venice Beach. Vous souffrez de depression, perte de l’appétit, douleurs ou encore de glaucome ? Le Green doctor à la solution ! Une rapide consultation, une ordonnance et une prescription de « médicaments » le tout pour 40$.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

 

Los Angeles : Le début de mon aventure AméricaineL’ambiance est cool donc ! On se promène et il y a vraiment beaucoup de choses à voir. Mais une ligne vient noircir le tableau selon moi… Il y a énormément de SDF et cela ne choque personne. J’ai passé 7 mois en Amérique du Sud et j’en ai vu du hardcore. Mais ici aussi ils se débrouillent pas mal ! Les clochards déambulent comme des zombies quand ils ne sont pas endormis par terre sous des bâches en plastiques ou des parasols. S’ils sont aussi nombreux aux abords de la plage c’est à cause des toilettes publiques je pense. Des toilettes extraordinaires pour moi qui vient du Perou. Eau potable, papier toilette en abondance et l’endroit est propre ! Je n’avais pas vu ça depuis très longtemps. Et en plus c’est gratuit !

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

Los Angeles : Le début de mon aventure AméricaineMais revenons en à ce qui m’a marqué : l’indifférence la plus totale ! Alors oui en France aussi on passe devant le SDF sans le regarder. Mais je crois me souvenir qu’on remarque tout de même sa présence. Cela nous gêne même et on voit bien dans le regard des autres passant que l’on est pas la seule personne à l’avoir vu. À Los Angeles j’ai l’impression d’être le seul à les voir. Après 4 jours passés aux États-Unis je commence a me faire une première impression de la culture du pays. Le sentiment que j’ai c’est que les gens sont très libres d’être qui ils veulent, de s’habiller comme ils le souhaitent, de s’exprimer, de se montrer pour dire au monde qui ils sont. Les films n’exagèrent rien, au contraire. Ici un type qui se balade presqu’à poil en vélo sur Hollywood boulevard ça ne gêne personne et on ne le regardera pas de travers alors qu’en France si. La mentalité du coin c’est que les gens sont libres et font ce qu’ils veulent. Il y a du bon dans ce raisonnement je pense. Le fait de voyager m’a fait comprendre que les choses sont plus strictes en France, plus cloisonnées. Il y a quelque chose d’informel dans notre culture qui nous empêche d’être totalement libre, d’être qui on est au fond sans peur du ridicule. C’est en tout cas mon sentiment après 7 mois de voyage.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

Mais ce « free spirit » des Êtas-Unis n’a pas que du bon. Ils ne se jugent pas tellement. Que tu sois riche, pauvre, grand, gros moche…peu importe tu fais ce que tu veux ! Mais à force d’être chacun dans sa bulle on accepte que quelqu’un crève sur le trottoir et ça en devient tout à fait normal. Comme si le clochard avait finalement choisi ce style de vie et qu’il faisait ce qu’il voulait. Ce qui m’étonne c’est que les SDF sont étonnamment assez souriants, c’est étrange. Globalement les Américains sont plus avenants que les Français. Ils se parlent plus facilement dans la rue sans même se connaitre. Et pourtant le clochard ne choque pas. C’est assez paradoxal ! Je ne pense pas avoir cerné la culture des Etats-Unis mais c’est déjà une première impression de ce que je ressens à Los Angeles.

Hollywood Boulevard et le « sign »

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

Los Angeles : Le début de mon aventure AméricaineJe me suis rendu sur le célèbre Hollywood Boulevard. Les étoiles sur le trottoir avec les noms d’acteurs hollywoodiens, et les empreintes de pieds et de mains devant le Chinese Theater. Sans oublier le faux Elvis, les super héroes Marvel ou le « gros de very bad trip ». J’ai marché tout le long d’Hollywood boulevard. J’y ai vu des jeunes filles visiblement riches dans un cabriolet à la Paris Hilton, encore des smoke shops, fast food, club de striptease et même un centre de scientologie ! Je suis allé jusqu’au bout de Hollywood Boulevard. En venant en bus j’avais repéré le « Hollywood Sign », les lettres sur la montagne. Du coup j’ai pu m’y rendre a pied. Il y a un accès à un chemin de randonnée. J’aurais du mal à vous dire où exactement car j’y suis allé à l’aveugle et j’ai eu du bol quand même. En haut de la montagne la vue sur Los Angeles est géniale et on se rend compte de l’étendue de la ville.

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

Los Angeles : Le début de mon aventure Américaine

J’aurais pu vous parler de la population hispanique, des rappeurs amateurs essayant de vendre leurs CDs dans les rues touristiques, des hélicoptères de police constamment au dessus de la ville, de Pacific Park sur le ponton de Santa Monica mais cet article est bien assez long et il est temps de conclure. Je vous laisse donc en compagnie de mes photos et de ma vidéo de Los Angeles pour en savoir plus sur la ville ;).

2 réflexions sur “Los Angeles : Le début de mon aventure « Américaine »

  1. Pingback: San Francisco et l’indifférence face à la pauvreté | Blog de voyage

  2. Pingback: San Francisco et l’indifférence face à la pauvreté | Blog de voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s