Lima, la capitale du Pérou

8 millions d’habitants, 5ème plus grande ville d’Amérique du Sud et vous ne connaissez pas Lima la capitale du Pérou ? Je vous raconte ce que j’en sais alors ;).

Lima, la capitale du Pérou

Je suis arrivé à Lima après 21 heures de bus depuis Cuzco alors que je revenais du Machu Picchu. J’étais vraiment très fatigué et marcher me faisait souffrir. Je revenais d’un vrai périple, le plus fatiguant de tout mon voyage. Je n’avais qu’une envie c’était me reposer à l’hôtel et manger un morceau. J’ai pris un taxi direction le quartier de Barranco. Puis j’ai tout de même du marcher 1h30 en tapant à la porte de tous les hôtels du coin pour avoir le meilleur prix. Le quartier est assez cher et bien souvent la nuit dans une chambre coûte 50/60 soles. J’ai réussi a négocier une chambre à 30 soles les 3 premières nuits mais je ne captais pas le wifi et il n’y avait pas de sale de bain dans la chambre. Je devais aller sur le palier pour me doucher. Pour les nuits suivantes je suis allé dans une autre chambre à 40 soles. J’avais compris entre temps que cet hôtel était un peu spécial. J’étais dans un hôtel où les couples (légitimes ou non, vénaux ou non…) venaient faire des câlins. 5 fois, 6 fois ou 7 fois par jour j’entendais malgré moi les ébats des couples de passage. La propriétaire m’a dit quand j’ai changé de chambre que normalement les gens ne restaient que quelques heures d’habitude. Et que donc elle faisait une exception avec moi car elle avait une fille etudiante. Je pense aussi que je leur avait fait un peu de peine le premier soir en arrivant en nage et en boitant 😃. Malgré moi j’attire la sympathie on dirait, tant mieux !

Lima, la capitale du Pérou

J’ai mis 3 ou 4 jours à me remettre de mes efforts pour aller et revenir du Machu Picchu. Avant ça je ne pouvais pas trop marcher car au but de 20 minutes mes douleurs se réveillaient. Quand j’ai enfin pu me Lima, la capitale du Péroubalader dans mon quartier de Barranco j’y ai découvert un coin plutôt sympa et tranquille. On y voit pas mal de peintures sur les murs en se promenant et assez souvent j’ai pu voir des artistes de street art à l’œuvre. Un des lieux emblématique du quartier est le puente de los suspicios. Ce pont est connu dans Lima et beaucoup de gens viennent s’y prendre en photo. En dessous de ce pont un chemin bordé de restaurants assez classes descend vers la mer. Mais ne songez même pas a vous détendre sur cette plage. Deja d’une parce qu’il n’y a pas de sable mais des galet. Mais aussi pare qu’elle est franchement dégueulasse de ce côté-ci de Lima. Et je n’abuse pas malheureusement. J’y ai vu un cadavre de chien qui était là depuis un bon moment j’imagine. Il faut dire que les sud-américains ne sont pas du tout sensibilisés a l’écologie, ils doivent avoir d’autres chats à fouetter ^^.

Lima, la capitale du Pérou

Lima, la capitale du PérouLe quartier de Miraflores est un peu similaire à celui de Barranco mais plus commercial et plus riche j’ai eu l’impression. On y trouve le centre commercial Larcomar dont les habitants de Lima sont assez fiers. Mais je trouve Barranco plus sympa pour vivre et sûrement un peu moins coûteux. De plus dans Barranco je mangeais dans des petits restaurants pour environ 7,5 soles (2,2€) le repas. Et même si ce type de restaurants peut en apparence rebuter le touriste fraîchement arrivé, j’aime manger là où mangent les locaux. Et puis à Lima il y a plus d’hygiène que dans le nord du pays où j’ai eu quelques problèmes intestinaux ^^.

Lima, la capitale du PérouBon Miraflores et Barranco c’est sympa pour être près de la mer, se balader tranquillement ou pour faire la fête dans les bars et les boites, mais si vous cherchez un peu de dépaysement je vous conseille fortement le centre de Lima. C’est le quartier historique et j’ai de loin préféreé l’ambiance de ce quartier à celui de Miraflores. J’aime quand ça bouge, que le quartier et vivant, qu’il y a des choses a voir et des odeurs a sentir. Dans le centre de Lima j’ai été servis. Il y a d’abord l’architecture que j’ai aimé. Les églises, les bâtiments de l’État et les monuments. Et puis il y a cette agitations, les Lima, la capitale du Pérouvendeurs de contrefaçons, les spectacles de rue et la street food le soir venu. Un petit verre de boisson chaude et sucré à base de quinoa pour un sole ? Ce sont les femmes qui en vendent sur des stands roulants. Votre verre terminé elles vous proposeront de vous en reservir un normalement.

Lima, la capitale du Pérou

Dans le centre, il y a aussi le quartier chinois. Il faut dire qu’au Pérou j’ai decouvert qu’il y avait une forte communauté chinoise et je l’ignorais totalement. On trouve dans ce quartier comme un peu partout Lima, la capitale du Pérouau Pérou des restaurants « chaufa ». Mais ce ne sont pas vraiment des restaurants chinois, plutôt un restaurants où l’on sert du riz à la chinoise, avec du soja, crevettes et différents types de viandes au choix. Mais dans le quartier chinois on trouve aussi du canard laqué qui est découpé devant vous. Dans ce quartier il y a aussi tout un tas de boutiques où l’on vend de tout et n’importe quoi, des sortes de bazars en somme. Près du quartier chinois il y a une rue où l’on vend des chiens à même la rue. Plein de chiots entassés dans des cartons. 250 soles le toutou, soit 75€ seulement ! Par contre je m’interroge sur l’état de santé des chiots qui tremblaient de froid. On est bien loin de la France quand on voit ce genre de scène ! Dans une boutique de cette rue ou trouve aussi, chatons, poissons et des bébés lapins… On trouve de tout !

Un autre endroit du centre m’a marqué, la plaza San Martin. Du nom de celui qui a donné au Lima, la capitale du PérouPérou son indépendance en 1821. Le soir venu cette grande place est le théâtre d’un spectacle des plus intéressant. Des hommes d’une moyenne d’âge de 50 ans environ se réunissent. Des discussions politiques et sociales s’entament, des cercles se créent autour des orateurs et le ton fini souvent par monter tant les sujets disputés leurs tiennent à coeur. Ils n’en viennent pas aux mains mais on sent que c’est serieux. Parmi la foule certains sourient et d’autres y vont de leur petit commentaire. Certains prêcheurs de fin du monde trouvent aussi leur public sur cette place. Tous les soirs de tous les jours de la semaines la scène se répète. J’interprète cela comme un exutoire, un moyen de faire sortir sa colère, voir presque une psychanalyse. En les écoutant on sent a quel point ils ont besoin de parler. Ce qui m’étonne c’est que normalement ce genre de discutions se fait en famille et pas sur la place publique. Je n’avais jamais vu ça et vous ?

Lima, la capitale du Pérou

Une réflexion sur “Lima, la capitale du Pérou

  1. Pingback: Le Machu Picchu et comment s’y rendre pour pas cher | Blog de voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s