Montanita : Le paradis des hippies

C’est à Montanita que se trouve une des plus belles plages d’Equateur. Cette ville minuscule est cool, très cool ! L’endroit parfait pour les hippies !

Avant de parler des hippies parlons un peu de la ville, ou du village plutôt. On peut traverser Montanita en 5 minutes à pieds. C’est vraiment tout petit et pourtant il y a beaucoup de touristes. La ville est à moins de 3 heures en bus depuis Guayaquil. La moitié des constructions de Montanita sont des hôtels et des restaurants. Du coup il n’y a pas le charme d’un petit village authentique ici. Mais ça reste une destination sympa pour se baigner dans l’océan Pacifique, faire la fête et se reposer au soleil.

Montanita : Le paradis des hippies

J’ai été très étonné de voir une aussi petite ville être autant visitée. C’est fou le nombre de touristes qui passent par Montanita. Quelque chose me dit que cette ville est appelée à se développée pour devenir une vraie ville balnéaire dans l’avenir. La réputation de Montanita est entrain de grandir mais c’est encore très récent. Pourtant ça n’empêche pas les gringos d’affluer.

Quand les gringos font la manche

Montanita : Le paradis des hippiesA Montanita j’ai vu quelque chose que je n’avais vu nulle part ailleurs pendant ce long voyage en Amérique du sud. Des étrangers, touristes en Equateur, qui font la manche ! Ce n’était pas la majorité des cas mais certains demandent l’aumône pour prolonger leur séjour.

Il y a beaucoup de hippies originaires d’Argentine ou du Chili. D’autres jeunes touristes viennent des Etats-Unis ou d’Europe. Et certains tentent de prolonger leur séjour de différentes manières. Certains travaillent comme serveur dans les restaurants, d’autres font de la musique dans la rue et le pire…Certains font la manche. ça me choque personnellement. C’est une drôle d’attitude. Pour la plupart je ne pense pas qu’ils soient spécialement dans le besoin. ça me fait penser à une bande de hippies rencontré dans la petite ville de Banos. Ils vendaient des sandwichs à 1 dollar pour prolonger leur vacances. Ils voulaient m’en vendre un mais je n’était pas intéressé. Et là c’était limite du harcèlement sur un ton un peu agressif : « Mais c’est juste 1 dollar ! ». Ok mais moi j’en ai pas besoin de ton sandwich ! Je suis aussi en voyage et mon budget n’est pas illimité. Pourtant je ne vais pas compter sur les autres pour financer mes vacances, et surtout pas en les agressants.

Montanita : Le paradis des hippiesCertains hippies tentent de gagner de l’argent d’une autre manière en vendant des cocktails sur la plage. Ils ne manquent pas d’imagination. Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Beaucoup de jeunes touristes vendent des spaces cakes ! J’étais étonné la première fois. Un blond plus typé Anglais qu’Equatorien s’approche de moi avec un plateau alors que j’étais allongé sur la plage. Il me demande si je veux des spaces cakes mais sur le coup je n’avais pas compris et je pensais qu’il s’agissait juste de simples gâteaux. Pendant mon séjour à Montanita je me suis fait abordé de nombreuses fois par des gens qui voulaient me vendre leur spaces cakes ou happy brownies.

Que dire de plus sur Montanita ?

Pas grand chose en fait ! La ville est simple et très touristique. Le soir il y a une ambiance de fête dans les petites rues. Je n’y suis pas allé mais j’imagine que l’ambiance de Montanita la nuit se rapproche de celle des villes très touristiques de Thaïlande. Des bars, de la musique et de la nourriture de rue. Les transsexuels en moins mais sinon on pourrait se croire à Phuket :).

Pour manger la plupart des restaurants proposent des formules pas chères à 3 ou 4 dollars. Les restaurants les plus « huppés » coûtent entre 7 et 9 dollars pour bien manger. Sur la plage mis à part la farniente vous pourrez faire du parachute accensionnel.

Montanita : Le paradis des hippies

Les animaux de mon auberge

DSCN3865Pour conclure je fais une petite aparté sur mon auberge qui ressemblait presque à une ferme tellement il y avait d’animaux. Poules, chiens, chats, iguanes… Je ne sais pas pourquoi mais les animaux s’y sentaient bien. Au point que Max, le chien des voisins, ne voulait plus quitter l’auberge et il fallait le forcer pour le ramener chez lui en pleure. Ce n’est pas spécialement important pour connaitre Montanita c’est sûr. Mais ça m’a marqué. J’avais déjà eu des lapins, tortues, poissons, chiens, chats etc dans mes auberges mais jamais autant d’animaux d’un seul coup !

Montanita : Le paradis des hippies

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s