Medellin : La ville de Pablo Escobar

Certes Medellin fût la ville la plus dangereuse du monde sous le « règne » de Pablo Escobar, le célèbre narco-traficant. Mais ce n’est pas ce dont je vais vous parler !

Comme je l’ai déjà dis dans un précédent article où je vous fais part de mes impressions sur Bogota, la Colombie n’est plus le pays coupe gorge que les gens imaginent encore aujourd’hui. Voilà c’est dit et ça aura au moins le mérite de rassurer ma famille ;).

Medellin est la deuxième plus grande ville du pays avec plus de 3 millions d’habitants. Comme Bogota et Cali c’est une ville entourée de montagnes. Beaucoup de voyageurs y passent quelques jours et principalement dans le quartier Poblado.

Le barrio Poblado

Dans ce quartier de Medellin il y a beaucoup d’auberges et d’hôtels. Le Poblado est calme et assez huppé. Les gens ont un style assez Européens et roulent en 4×4 blanc pour faire gros. C’est donc un endroit sûr où vous pouvez vous balader sans crainte à condition de faire un minimum attention et en n’affichant pas votre richesse. Il y a beaucoup de bars et de restaurants. Il est facile de trouver de quoi manger ou de se divertir dans le Poblado.

En effet, c’est dans ce quartier que se trouve le parc Lleras de Medellin. Ce lieu est connu pour être un endroit de fêtes. Ce petit parc est entouré de bars et de restaurants. Les vendredi et samedi soir la place se remplie de gens qui boivent et font la fête.

Medellin : La ville de Pablo Escobar

Le centre ville de Medellin

Medellin : La ville de Pablo EscobarUn des autres endroits à voir à Medellin est le centre ville. Vous devrez prendre le métro en vous arrêtant à la station Parque Berrio. Le métro n’est pas cher, 2.000 pesos le ticket. En plus Medellin est la seule ville de Colombie qui a un métro. ça m’a rappelé le métro Parisien car le métro de Medellin est souvent bondé de monde même l’après-midi.

Une fois arrivé dans le centre vous allez tout de suite vous rendre compte que l’ambiance est très différente de celle du Poblado. Le centre ville est très agité, il y a beaucoup de monde, des vendeurs ambulants et un trafic automobile dense. J’ai bien aimé être au coeur de cette agitation. L’ambiance peut mettre mal à l’aise certaines personnes. Il y a évidement plus de pauvreté que dans le Poblado et tout ce remue ménage peut faire craindre pour sa sécurité. Mais en plein jour je pense qu’il n’y a pas trop de risque. Si j’ai aimé être dans le centre de Medellin c’est aussi parce qu’il y a plein de scènettes à observer comme le vendeur de téléphones portables dernier cris dans la rue ou un jeune en vélo BMX qui achète sa viande chez le boucher. J’en ai d’ailleurs fait une photo qui me plait bien. Je voulais être discret pour photographier cette scène mais ce jeune m’a vu. Il aurait pu ne pas être content mais au contraire il a tapé la pose ! Du coup j’aime beaucoup cette photo :).

Medellin : La ville de Pablo Escobar

C’est dans Medellin et particulièrement dans son centre ville que j’ai pris conscience de la fascination des Colombiens pour les jeux d’argent. J’avais commencé à m’en douter dès mon arrivée dans le pays dans la petite ville de Leticia qui Medellin : La ville de Pablo Escobarcompte au moins 3 casinos. Puis à Bogota, la capitale, où les casinos sont logiquement beaucoup plus nombreux. Et c’est pareil dans le reste du pays, des casinos partout. Au Brésil c’était les pharmacies et en Colombie c’est les Casinos. Est-ce que chaque pays à une obsession dans ce style ? Bref revenons en à la fascination des Colombiens pour le jeu. Dans le centre ville de Medellin j’ai vu une scène se répéter : Un homme entouré par une foule et organisant un jeu d’argent. ça peut être le bonneteau, un jeu où il faut trouver la bille cachée dans un des 3 gobelets. Ou encore la roulette où il faut miser sur le bon numéro pour multiplier sa mise.

Medellin : La ville de Pablo Escobar

Je ne parlerais même pas de la loterie qui est extrêmement populaire dans tous les pays d’Amérique du sud que j’ai visité jusqu’à maintenant (Argentine, Brésil et Colombie).

Le metrocable de Medellin

Medellin : La ville de Pablo EscobarC’est l’autre nom du téléphérique. Comme à Carcasse au Vénézuela Medellin a aussi le sien. Il faut vraiment s’y rendre si vous passez à Medellin. Rendez vous à la station de métro Acevedo et dirigez-vous vers la ligne K, celle du metrocable. Ce téléphérique à été mis en place pour relier les quartiers pauvres des favélas au centre de Medellin. Prendre le metrocable vous permettra d’une part de prendre conscience de l’étendue des favélas, et d’autre part de voir la ville de Medellin dans son ensemble. Et si vous êtes venu en métro vous n’aurez même pas à payer de ticket en plus pour emprunter le téléphérique.

Une réflexion sur “Medellin : La ville de Pablo Escobar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s